• Facebook
  • Twitter
  • Google +

L’atelier créatif

L’atelier créatif - Lilly Mitchell

Une journée, la semaine dernière, je suis allée assister à un atelier créatif pour les jeunes parents. Il devait avoir lieu dans une salle reception Montreal. Au moins, à ma connaissance. Je ne sais pas pour quelle raison, j’ai eu l’impression qu’il allait se tenir au centre-ville, dans le centre d’affaire de la Fondation de Grand Montréal, sur le boulevard René-Lévesque. J’avais tort.

Le jour même du séminaire, avant de quitter le bureau, j’ai vérifié de nouveau le courriel contenant ma confirmation à la soirée, et j’ai vu que l’adresse était toute autre. Je devais me présenter sur la rive-sud de Montréal, à St-Lambert. J’aurais dû vérifier le courriel une journée à l’avance.

À ce moment-là, comme je n’étais pas en voiture, j’ai dû prendre le métro et puis le bus pour m’y rendre. Initialement, j’ai pensé à prendre un taxi, mais comme c’était l’heure de pointe, et on devait prendre le pont Jacques-Cartier, je risquais de rester bloquée dans le trafic.

Quinze minutes plus tard, j’entrais dans la salle d’atelier. J’ai salué les personnes qui étaient présentes, et je me suis assise sur une des chaises de la cinquième rangée.

En regardant autour de moi, je me suis rendu compte que pour cet atelier, il y avait au moins une vingtaine des personnes inscrites. Je m’attendais à un maximum de dix personnes. J’ai choisi d’y assister en qualité de parent. En écoutant parler les gens autour de moi, j’ai constaté qu’ils étaient des pédagogues, des professeurs, et même des employés des centres de la jeunesse.

Je me suis demandé si j’étais au bon endroit. J’ai relu mon courriel de confirmation, et puis j’ai pu lire sur l’écran devant moi, le titre de l’atelier. C’était le même, j’étais vraiment au bon endroit.

Comme il y avait encore cinq minutes à attendre avant six heures, j’ai pris ce temps pour répondre aux messages textes, reçus durant la journée.

Tout d’un coup, j’ai entendu une voix familière. J’ai levé mes yeux, et devant moi, était une femme dans sa trentaine, avec des longs cheveux blonds frisés. “Coucou ! Quelle belle surprise de vous rencontrer ici !” Pour une seconde, j’ai eu du mal à me rappeler son nom. C’était Agnès, l’enseignante de mon fils. Je l’ai invité à s’asseoir près de moi et à discuter un peu sur l’atelier.

 

The author:

author

Petite brunette. Cool et peu maboule. Un tantinet artiste un peu égoïste. Fillette coquette. Mouton noir style braillard. Papillon en chanson. Avez-vous le goût de me prendre le pouls ? En tous les cas, je vous livrerai tout ça, et cetera ! Au plaisir de se choisir…